Donnez en ligne

 
Résultat

644820$

 

Merci!

Aiînés
Album Photos

Nouvelles et événements


Retour

Argumentaire de Réal Boisvert

2016-09-21

Nous tous ici à Centraide

Le nom de Centraide est connu partout au Québec. Personne, ou presque, ne peut prétendre ne pas avoir vu ses bannières, ne pas avoir entendu ses publicités à la radio ou à la télé ou encore ne pas avoir dans son entourage un bénévole qui y est impliqué, voire même un proche ayant eu recours à des services dispensés par l'un ou l'autre des organismes qui lui sont associés.

Malgré cela, bien des gens se demandent très souvent, ça fait quoi au juste Centraide? Cette question ne doit pas surprendre. Elle s'explique en partie parce que ce qui caractérise Centraide ne s'énonce pas aussi directement que ce qui distingue plusieurs organisations caritatives comme la Croix-Rouge, la Fondation canadienne du cancer ou les Fondations hospitalières par exemple. N'empêche, sur le fond et pour l'essentiel, l'énoncé de mission de Centraide est à la portée de tous et son impact sur la société est facile à démontrer. Bien entendu, on ne mettra jamais trop d'efforts pour le rappeler. Mais surtout, dans un monde où la philanthropie compte un nombre sans cesse croissant d'acteurs, il est particulièrement indiqué d'insister périodiquement sur ce qui différencie Centraide des autres et de dire en même temps en quoi son existence est unique et nécessaire.

 

Centraide, un entrepreneur social…

On entend souvent dire que le monde se divise en deux : d'un côté l'économie, de l'autre le social. Mais en réalité, la trame de toute société s'entremêle invariablement avec les fibres qui appartiennent à la dimension économique et celles qui ressortent de la dimension sociale. Les deux vont ensemble, complémentaires et indissociables. C'est donc à partir de ce point de vue que Centraide se définit. Un point de vue qui place le développement au cœur de la réalité sociale de la même façon que les gens d'affaires placent l'essor économique au centre de leurs motivations entrepreneuriales.

Plus précisément, Centraide se définit comme étant un investisseur social. Il voit dans le développement humain, la nécessité de tout. « Il n'y a de richesse que d'hommes », disait le responsable des finances à son Roi. Et en effet, c'est le plein accomplissement du potentiel de chacun qui fait la richesse des nations. D'où l'impérieuse obligation de n'échapper personne. De ne rien laisser en plan surtout pour que la souffrance des uns, la vulnérabilité des autres et la fragilité de plusieurs soient combattues sur tous les fronts. Ce qui revient à mener une lutte de chaque instant contre la pauvreté et contre les difficultés de vie qui affligent trop de nos concitoyens.

À l'impérieuse nécessité de n'échapper personne s'ajoute la volonté résolue de voir à l'amélioration de la condition de chacun. La lutte contre la pauvreté donc, en plus de voir à assurer l'essentiel pour les plus démunis, consiste aussi à faire advenir le meilleur chez l'être humain, à investir, à entreprendre, à construire à son intention des rapports sociaux enrichissants, à lui donner la chance de jouir d'une participation sociale gratifiante et à élargir au maximum les voies de son accomplissement personnel.

Centraide, un accélérateur de potentiel

Comme tout entrepreneur, Centraide a son plan d'affaires. Celui-ci se déploie sur trois tableaux.

En tout premier lieu, Centraide mise sur la capacité d'agir des individus et des communautés. C'est sa façon à lui de faire la différence en matière de philanthropie. Car, ne nous y trompons pas, s'il importe de soulager la misère, il ne faut pas s'arrêter là. En plus de la nécessité d'améliorer les conditions de vie des personnes, il est indispensable de mettre à contribution et de renforcer les aptitudes, les talents, les habilités de chaque individu aux prises avec une situation difficile. Assister assurément les personnes en besoin, mais activer en même temps chez elles leur réserve de résilience et leur sens de l'initiative.

La marque de commerce de Centraide est là tout entière. Elle exprime la conviction que tout individu, d'instinct, est animé par la ferme volonté de contribuer à son propre épanouissement. Il s'agit là d'un puissant levier. C'est lui qui actionne le mouvement faisant en sorte que, dans une société, chacun de ses membres, suivant sa contribution respective, a le pouvoir de produire plus de justice et plus de générosité.

Dans un deuxième temps, pour soutenir et renforcer la capacité d'agir des individus et des communautés, Centraide table cette fois sur les forces vives de nos collectivités que sont les organismes communautaires. Pour reprendre une formule consacrée, Centraide investit dans le potentiel humain en aidant les gens qui aident les gens en matière de sécurité alimentaire, de logement, d'inclusion sociale, de services d'actions bénévoles, de prévention du suicide, de protection des droits et autres domaines relatifs à l'amélioration des conditions de vie. Voilà, en plus du potentiel des individus, un autre potentiel, cette fois-ci un potentiel sociétal dont on accompagnera jamais trop le développement, dont on ne soutiendra jamais assez les efforts, dont on ne mettra jamais assez à profit l'expertise, la rigueur et le dévouement.

Enfin, en troisième lieu, l'action pour contrer la vulnérabilité sociale est le créneau de Centraide. Mais elle est aussi l'affaire de tout le monde. En tant qu'accélérateur de potentiel, Centraide ne peut donc pas ne pas prendre en compte toute la force, l'énergie, la valeur ajoutée que produisent la mobilisation partenariale et les rapprochements intersectoriels. Grâce à son investissement en développement social, Centraide se donne comme mission de rallier les acteurs du milieu des affaires, du secteur public, du monde politique, de l'économie sociale et du mouvement citoyen autour d'une même volonté de faciliter le partage des expertises et la mise en commun de ressources. De tels couplages et de pareilles interfaces démultiplient les retombées de chaque secteur en matière de lutte contre la pauvreté et de réduction des inégalités.

Centraide, un leader qui fait progresser plusieurs fronts

Ainsi Centraide est un investisseur social et son action va de concert avec tous les groupes qui soulagent la souffrance, repoussent l'exclusion et améliorent les conditions de vie des personnes les plus vulnérables. Pour y arriver, la mission des organismes soutenus par Centraide et les projets qu'ils mettent de l'avant cherchent à chaque instant à favoriser la participation sociale, à encourager la mobilisation citoyenne, à partager les occasions d'interaction des personnes entre elles, avec leurs proches, avec l'ensemble des acteurs de la société civile, du monde des affaires ou du secteur public.

C'est ainsi que Centraide se distingue de toute autre organisation philanthropique. Sa mission ne se concentre pas sur un groupe en particulier ou sur une cause sectorielle. Elle couvre un vaste champ d'interventions consistant tout autant à assurer l'essentiel pour chacun, qu'à soutenir la réussite des jeunes, à briser l'isolement social et à bâtir des communautés et des milieux de vie rassembleurs et dynamiques.

Centraide, un générateur d'impact collectif

Les personnes les plus défavorisées sont celles qui paient le plus lourd tribut sur chacun des aspects relatifs à notre santé et à notre bien-être. Cela est bien documenté. Mentionnons quand même en passant que les personnes qui résident dans les communautés les plus déshéritées de notre région ont une espérance de vie de sept à huit années inférieure à celles qui habitent les quartiers les plus riches. Ce n'est pas rien. Et pourtant, comme le rappelait si justement Christian Baudelot, « l'ordre d'arrivée au cimetière est le résultat d'une hiérarchie sociale implacable, car les premiers sont les derniers». Il n'y a donc aucune fatalité dans cet ordre des choses. Et surtout, on a les moyens comme société de contrer cette injustice sociale. Centraide en tout temps porte haut et fort ce message sur toutes les tribunes auprès de toute la population.

Mais avant tout, le soutien accordé par Centraide à plus d'une centaine d'organismes communautaires de la région, son investissement récurrent en développement social et son action globale sur les grands axes de la lutte contre la pauvreté et de la réduction des inégalités, tout ça dégage un effet de retour sur tous les indicateurs de santé et de bien-être.

En ce sens, l'action de Centraide, de concert avec ses partenaires, contribue tout autant à faire diminuer la prévalence des cancers, à réduire les taux de maladies cardio-vasculaires, à faire baisser les indices de détresse psychologique, à contrecarrer la mortalité prématurée et à rallonger l'espérance de vie que n'importe laquelle fondation ou organismes caritatifs dont la mission est vouée à un problème particulier ou dédiée à une clientèle spécifique.

Centraide, au meilleur en matière d'intendance et de gestion

En plus du personnel qui ne ménage pas ses efforts, Centraide Mauricie compte sur la participation de centaines de bénévoles impliquées à son conseil d'administration, au cabinet de campagne, à ses comités de travail chargés de l'attribution des fonds ou à l'étude des besoins du milieu, sans compter les dizaines d'analystes accompagnant les organismes dans le suivi de conformité entre leur mission et l'aide financière qui leur est accordée. Tout ce beau monde arrive à faire en sorte que Centraide Mauricie, bon an, mal an, en dépit du contexte économique qui n'est pas facile et malgré les politiques d'austérité dont on ne peut négliger les impacts, oui, Centraide Mauricie recueille auprès de la population de la région plus de 1,3 million $. À noter que plus de 80 % des fonds retournent dans la communauté.

Mais il y a plus. Si on calculait en heures le temps des bénévoles impliqués à Centraide et si on estimait ensuite à la hauteur d'un salaire horaire moyen cette contribution, on ne serait pas loin doubler la mise. Et, une fois parti, on pourrait ajouter les retombées générées par le fait que ces mêmes bénévoles proviennent de tous les milieux d'activité, appartiennent à tous les âges et résident partout en Mauricie. En se côtoyant périodiquement au sein de nos diverses instances, à l'occasion de nos assemblées générales, de nos Lac-à-l'Épaule ou autres rencontres de travail, ils en arrivent à développer une même volonté de travailler sans relâche à l'avènement d'un monde meilleur.

Un exemple d'application

En matière de sécurité alimentaire, certes, il faut pourvoir à l'essentiel. Une statistique récente nous apprenait que, en Mauricie, des milliers de ménages n'arrivent pas à rencontrer la moitié des besoins identifiés par le guide alimentaire pour se nourrir convenablement. D'où notre soutien indéfectible aux comptoirs alimentaires et autres tablées populaires. Mais plus encore, d'où aussi notre contribution à des projets de développement collectifs comme celui du Jardin communautaire du quartier Saint-Marc à Shawinigan. Ce projet à l'heur de réunir tous les éléments liés au renforcement de la capacité d'agir et au développement du potentiel des personnes en situation de vulnérabilité.

Il compte tout d'abord sur la participation de chacun pour l'entretien du jardin bien sûr. Ce qui constitue un premier pas pour briser l'isolement social. Il contribue ensuite au développement des connaissances, non seulement en horticulture, mais aussi de manière générale par la possibilité de se documenter et d'utiliser différents supports informatifs (bibliothèque ou internet). Ce projet encourage également la coopération et augmente la fluidité des contacts humains. Ce qui ne manque pas d'influencer l'estime personnelle et redonne une bonne dose de confiance en soi elle-même apte à stimuler le désir d'entreprendre, cela sous toutes ses formes. Et ne négligeons pas l'essentiel, ce projet permet aux familles du quartier de se procurer des aliments de grande qualité au même titre que n'importe lequel citoyen des quartiers les plus favorisés de la ville.

Mais le plus heureux dans cette histoire est sans doute la mobilisation citoyenne qui est ressortie des différentes démarches conduisant à la mise sur pied du projet. Cette mobilisation est à l'origine de la décision du conseil municipal de protéger un terrain convoité par plusieurs investisseurs immobiliers. Dès lors, voilà des citoyens qui, hier encore, se sentaient laissés pour compte et qui se retrouvent en pleine séance publique portant sur la modification du zonage autorisant un usage non résidentiel du sol. En voilà même plusieurs en mesure de s'avancer au micro pour plaider leur cause et répondre aux objections de certains opposants. Considérant le chemin parcouru, en changeant ce qui doit être changé, en comparant le domaine du développement social à celui cela de l'astronautique par exemple, cela revient presque à envoyer un être humain sur la lune !

Et ce n'est pas tout. Ce qui vaut pour les individus vaut tout autant pour le quartier qui se retrouve, en lieu et place d'un terrain abandonné et contaminé, avec un projet d'embellissement sans pareil, un projet qui n'est pas sans avoir ses retombées sur le sentiment d'appartenance et la fierté de tous les résidents de la communauté. Ce qui donne un avant-goût de ce qui peut advenir pour la suite, car une réussite en appelle une autre et le succès appelle le succès !

Centraide, c'est nous tous ici

Finalement, Centraide est une organisation philanthropique dont le champ d'intervention est vaste. Ses cibles d'action sont cependant précises et complémentaires les unes les autres. Et sa mission auprès des personnes les plus vulnérables ainsi qu'à la promotion de la justice sociale profite à l'ensemble de la population. Centraide par ailleurs compte sur la participation de milliers de bénévoles. Il entretient des contacts avec toutes les instances publiques ou privées qui contribuent au développement de la Mauricie. Au bout du compte, c'est quoi Centraide ? C'est nous tous ici… apportant notre collaboration à l'avènement d'un monde meilleur !

 

Réal Boisvert, juin 2016

 

Argumentaire de Réal Boisvert